ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DE LA CULTURE DU BURUNDI (ASCUB)
ASSOCIATION POUR LE SOUTIEN DE LA CULTURE  DU  BURUNDI   (ASCUB)  

Un texte ! Vous pouvez le remplir avec du contenu, le déplacer, le copier ou le supprimer.

 

 

Association des Femmes Burundaises pour la Liberté d’Expression  « AFBLE »

 

Compte-rendu

Ce dimanche,  14 Juin 2015, l’Association des Femmes Burundaises pour la Liberté d’Expression, « AFBLE » en acronyme, a tenue son premier lancement officiel  chez Marie BERTO, comédienne belge, sis au 55/57 rue Désiré  Chevalier 93100 Montreuil. Durant cette cérémonie, une projection de deux court-métrage du sketch « Ni NDE », et une collation (spécialité snacks burundais), autour du quelle étaient  rassemblées différentes personnalités entre autres, Marie BUNEL, « la vedette du jour », comédienne et héroïne du film « Gito l’ingrat» et marraine de notre association.

Avaient répondu présents  à notre invitation :

 

Nom

Prénom

1

BUNEL

Marie

2

MINANI

Georgette

3

RUKINGAMUBIRI

Landry

4

KABWA

Jeannette

5

LUCAS-YOUSSEF

Fabienne

6

PERSEGOL

Fabienne

7

BENINGA

Régis

8

RAMA

Bella

9

ARAKAZA

Chérissa

10

BIGIRINDAVYI

Jean Berchmans

11

BIGIRIMANA

Spès

12

REBUFFER -Dada

Jacqueline

13

NDAYISHIMIYE

Raoul

14

COYITUNGIYE

Désiré

15

RAHIKI

Suzanne

16

MANIRAKIZA

Christophe

17

Dr MINANI

Marc

18

Dr POGANA

Raluca

19

   MUGISHA

Valence

20

MUNEZERO

Nina

21

KAMPAYANO

Dancilla

22

MUGEMANCURO

Aloys,  Représentant de l’Ambassade du Burundi en france

23

CIRES

Emmanuel

24

MUGISHA

Arielle

25

BOIGEY  - KAMIKAZI

Jeanne

26

LIQUARD  KALALO

Brigitte

27

NDAYIHEREJE

Bellarmin

28

TARASSENKO

Nicolas

29

BORDANEEL

Annette

30

BATAILLE 

Stéphanie

 

 

 

 

Etaient excusés:

 

Nom

Prénom

1

Dr  RUGEMINTWAZA

Déo

2

YALL

Florie

3

BIBARD

Françoise

5

NAHIMANA

Béatrice

6

IRAMBONA

Irène

7

BAYUBAHE

Ornella

8

ATTAL

Evelyne

9

NDAYIZEYE

Jean-Jules

 

0.      MOT D’ACCUEIL  

 

La chargée de communication de l’AFBLE, Madame Jeannette KABWA,  a remercié vivement tous ceux qui avaient rehaussé par leurs présences  la cérémonie et les a remerciés de s’être déplacés pour soutenir notre association.

 

Madame KABWA a également  adressé  les remerciements  tout particulièrement à la meilleure amie de la marraine de l’AFBLE, Marie BERTO qui nous a prêté  gracieusement  sa maison ainsi  qu’à l’équipe qui a préparé les snacks burundais.

 

Dans son mot d’accueil, elle a présenté le programme du jour :

 

  1. Mot de la Présidente,  présentation de la troupe  et le but de l’AFBLE
  2. Projection de deux court-métrages  par la troupe « Ni NDE  »
  3. Echange-débat autour des actions à mener pour soutenir la troupe « Ni NDE  »

 

1.      PRESENTATION DE LA TROUPE  « NINDE »  ET LE BUT DE L’ABLE 

Dans son allocution, la présidente de l’Association Madame Georgette MINANI, a souhaité les bienvenue  aux  distingués invités composés des hommes et des femmes d’origines différentes :  burundaise, française, d’autres régions de l’Afrique et de l’Europe étaient présentes.

Afin de mettre dans le bain les différents invités, Madame MINANI, a commencé par une petite présentation historique du Burundi, les différentes  crises  que le pays a connues depuis  son indépendance jusqu’aujourd’hui. Ces crises ont entrainés  des difficultés   économiques, politiques et Socio-culturels. Durant ces crises cycliques, Madame MINANI a insisté sur le  rôle remarquable joué par la troupe « Ni NDE  », un rôle qui, jusqu’aujourd’hui est salué par toute la population burundaise.

Ayant vu  le jour en 1981, « Ni NDE  »  est  une troupe théâtrale  formée en amont par des hommes et femmes  autodidactes avec un talent inné  en matière d’improvisation théâtrale avec un humour inouïe. Ils  vivent  à Giheta  (Gitega) au centre du BURUNDI.

Malgré les tensions Sociopolitiques qui ont secouées le pays,  la troupe « Ni NDE  »,  a  toujours  rappelé  les burundais à reprendre le goût de la vie politico et socio-économique  à travers  les différentes pièces de  théâtre radiophoniques.  Il s’agit des scènes jouées  sur bases des proverbes et  citations constrictifs  vu que c’est un pays à tradition orale.

 

Selon Madame MINANI, le théâtre au Burundi est devenu un moyen de communication par excellence. Aussi bien en ville que sur  les collines où  environs 10 millions de burundais  suivent  hebdomadairement   l’émission  « Ni NDE  »  via les postes de radio, via les projections  dans certains endroits ou via la  télévision, comme dans les grandes villes comme : Bujumbura, Gitega, Ngozi, Muramvya, ….

Une autre population Kirundiphone en profite dans les pays voisins comme Rwanda et de l’Est de la République Démocratique du Congo (Sud Kivu).

 

 

2.     PROJETS   ET  PROGRAMME DE L’AFBLE  A COURT ET A MOYEN TERME

 

► Construction  d’un  local  d’échange  pour  la troupe  « Ni NDE  » à Giheta.

 

► Aider  à avoir quelques  appareils audiovisuels pour l’autonomie de la troupe  dans tout ce qui concerne la prise de son, la prise d’image et l’archivage.

 Financer un voyage de la Présidente de l’AFBLE pour visiter  et se rendre compte  des réalités sur place.

 

3.     PROJECTION  D’UN  DES  COURT-METRAGE PAR LA TROUPE  « NI NDE »

Le Vice-président de l’AFBLE, Landry RUKINGAMUBIRI, a remercié à son tour les personnalités présentes et a demandé à certains burundais présents dans la salle d’interpréter à ceux qui ne comprennent pas « le kirundi » , avant d’inviter tous les invités de prendre place dans la salle pour assister  à la projection de la troupe « N’INDE » intitulé : ’Ikinyoma kimara umusi ntikimara ijoro’’ littéralement « Quand un le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier et finissent par se rencontrer  ».

 

4.     INTERVENTIONS

  • La Marraine de l’AFBLE, Marie BUNEL, a félicité l’équipe « Ni NDE  »  de son talent inné remarqué à travers la projection. Elle  a affiché sa détermination d’aider notre Association à continuer à chercher la meilleure voie qui permettra à rendre  autonome la troupe « Ni NDE  ». 

Elle a aussi insisté sur une meilleure utilisation du compte Facebook de l'association : diffusion des informations concernant l'association, objectif, activité et appel aux dons. 

  • Régis BENINGA  nous a présenté la problématique relative aux confits d’intérêts si jamais la troupe dépend entièrement de la RTNB vu que toutes les productions sont enregistrées et diffusées par la RTNB, il serait prudent de savoir si la troupe « Ni NDE  » est juridiquement autonome pour produire ses propres séries.
  • Jeanne BOIGEY  nous a parlé de son expérience avec l’Association des Albinos où elle est bénévole. Elle  a donné des pistes intéressantes permettant de trouver des financements à savoir la Mairie de Paris qui lance  des  appels à projets en faveur des  Associations œuvrant dans les pays du Sud. Elle a proposé de monter de projets  à présenter si de besoins pour une demande de financement.
  • LIQUARD  KALALO, nous a parlé de son association Trait d’Union Congolaise et de certaines chaines de TV comme Télé Sud qui accueillent les responsables des Associations pour promouvoir les différentes cultures du Sud. Elle a apprécié la transmission, d’une manière naturelle, par la troupe « Ni NDE  » d’un message socioculturel à travers le théâtre.
  • Dr MINANI nous a résumé l’historique de la troupe « Ni NDE  » depuis 1981. Son souhait est de permettre à la responsable de cette association de se rendre sur place afin  de rencontrer  les membres  de « Ni NDE  » pour  discuter  face à face, inventorier  les besoins et  cerner les problèmes  juridico administratifs qui pourraient  surgir  avec la troupe et notre association.
  • Aloys MUGEMANCURO qui a représenté l’Ambassade du Burundi a soutenue le projet de l’association. Il n’a pas manqué de souligner que l’Ambassade du Burundi soutiendra les actions de l’AFBLE.
  • Jean Berchmans BIRIGINDAVYI est revenu sur le montage d’un projet. Selon lui, il faudrait commencer à rassembler des idées et  peaufiner au fur et à mesure  le projet à présenter à un éventuel  financeur et en collaboration avec nos correspondant(e)s basé(es) à Bujumbura et l’équipe « Ni NDE  ».

5.     Proposition  d’actions à mener au Burundi

Appuyer la troupe « Ni NDE » pour qu’elle puisse produire ses séries sans toutefois provoquer un conflit d’intérêt. (Autonomie dans la production).

Encourager la troupe « Ni NDE  »  à continuer à transmettre le message d’enseignement à travers le théâtre.

 

 

Toutes les interventions du jour, revenaient  sur  le mot  «autonomie » afin  que  la troupe ait  un local qui servira, pour la première fois, la nécessité de renforcer  sa capacité à jouer un rôle  positif dans la société burundaise.

 

Les échanges se sont poursuivis  jusqu’ à 18h30 autour d’un verre d’amitié offert par l’AFBLE dans une ambiance très convivial.

 

L'Association a colllecté une somme de 250€.

 

Fait à Paris, le 16 Juin  2015

                AFBLE

 

 

 

 

 

 RETROUVEZ NOUS SUR 

FACEBOOK  en cliquant sur :

<< Nouvelle zone de texte >> 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Association pour le Soutien de la Culture au Burundi "ASCUB"